Benoît Montpetit: Scientifique au Centre national de la recherche faunique

Benoît Montpetit est diplômé de l’Université de Sherbrooke, d’abord au baccalauréat en physique 2009, puis au doctorat en télédétection avec une spécialisation en physique de la télédétection en 2015.

Tout en complétant son doctorat, il a travaillé comme spécialiste de la télédétection au Centre canadien de télédétection. Par la suite, il a occupé un poste d’analyste d’imagerie satellitaire au Service canadien des glaces.

Benoît présente ainsi son travail actuel :

Je suis un scientifique au Centre national de la recherche faunique d’Environnement et Changement climatique Canada à Ottawa. J’apporte mon expertise en physique de la télédétection sur divers projets liés à la recherche et à la préservation de la faune partout sur le territoire canadien et en particulier dans l’Arctique.

L’objectif de mes travaux est de lier des paramètres de l’environnement aux habitudes et comportements de la faune arctique. Par exemple, j’utilise les images RADARSAT-2 afin de déterminer les conditions de glace de mer dans l’Arctique et de les lier aux comportements de différentes espèces animales. Par la suite, je tenterai de comprendre l’impact du changement des conditions d’englacement sur la faune arctique comme les caribous, les ours polaires, les oiseaux migrateurs et bien d’autres espèces.

Je n’utilise pas que les images RADARSAT-2 dans le cadre de mes fonctions. Selon les applications, j’utilise des données de télédétection de multiples capteurs comme AMSR2, ALOS-2, MODIS, Landsat8, VIIRS et bien d’autres. Le but ultime est de déterminer des méthodes opérationnelles, utilisant la télédétection, afin de prévoir et d’anticiper les impacts des changements climatiques sur les espèces et d’aider les décideurs à prendre les meilleures décisions dans les politiques et stratégies de préservations de la faune au Canada.

Félicitations Benoît! Nous te souhaitons tout le succès possible.

Référence : U. Sherbrooke, 2017

Crédit photo : Benoit Montpetit